Guide d’achat : Comment choisir son piano ?

Pour ceux qui prévoient d’apprendre à jouer de l’instrument de musique qu’est le piano, en acheter un est difficile si on n’est pas connaisseur tant les marques et les modèles sont nombreux sur le marché. Il est alors nécessaire de se référer à un guide d’achat. En effet, le choix de piano dépend des besoins et des moyens mais il faut aussi savoir qu’il existe de bons comme il en existe de moins bons modèles. Voici justement quelques astuces pour mieux choisir son piano :

 

Numérique ou acoustique ?

Numérique ou acoustique ?

Numérique ou acoustique ?

Entre un piano numérique et un piano acoustique, chacun son choix. C’est une question de génération. Les plus anciens opteront pour un modèle acoustique pour se remémorer le bon vieux temps mais aussi pour la qualité du son, la sensation du bois des touches sous les doigts, et la joie d’admirer la corde vibrer. Cependant, les modèles acoustiques doivent être accordés souvent par un spécialiste, ce qui coutera 90 euros par intervention. En moyenne, pour un bon modèle, c’est une fois par an que l’accordeur de piano est à appeler. Pour ceux qui veulent éviter cette dépense en plus, le choix d’un bon piano numérique est conseillée. On en retrouve de plus en plus performants, imitant avec brio le son des modèles acoustiques. Faire venir un accordeur ne sera pas nécessaire dans ce cas et en plus, on peut y jouer sans déranger les autres en usant d’un casque.

 


Quelle marque ?

La marque d’un instrument de musique compte énormément pour en déterminer sa qualité. Il en existe en effet de renoms dont la fiabilité des produits a été reconnue depuis toujours. Cependant, la qualité a un prix et les meilleures marques d’instruments de musique proposent des modèles souvent hors de prix, avec des pianos qui vont parfois jusqu’à couter 40 000 euros. Il s’agit de marques comme FAZIOLI, BÖSENDORFER ou encore STEINWAY & SONS. En France, les marques de renoms sont ERARD, GAVEAU et puis PLEYEL. Si auparavant les fabricants de pianos français étaient plus de 300 à la fin du 19ème siècle, tous ont disparu aujourd’hui. PLEYEL est le seul qui a encore résisté avant 2013 mais devenu trop cher face à la concurrence étrangère, l’entreprise a dû mettre la clé à la porte. Cependant, les modèles d’époque restent toujours une référence sur le marché en ce qui concerne ces 3 marques Françaises. On peut toujours en trouver d’occasion mais attention à bien vérifier qu’il soit âgé d’avant 1961 en regardant son numéro de série. Outre les marques françaises, ce sont les allemandes qui dominent le marché en France, à savoir BESCHSTEIN, GROTRIAN, STEINGRAEBER, , Alexander HERMANN, etc. Une marque Tchèque très réputée en France est aussi à recommander en ce qui concerne l’achat de piano : SEIDL & SOHN. Les modèles de piano à éviter sont ceux issus de marques d’origine asiatiques pour le son métallique qu’ils offrent. Les pianos à excellents rapports qualité/prix sont les modèles de la marque YAMAHA, à privilégier pour les petits budgets désirant avoir un piano digne de ce nom.

 

Neuf ou d’occasion ?

Concernant ce volet, il est évident qu’un piano d’occasion vaudra moins cher qu’un modèle acheté neuf, ce qui ravira le portefeuille. On peut en trouver de bonne qualité mais il va falloir chiner sur les sites de petites annonces entre particuliers. Il faut tout de même faire attention aux arnaques en faisant l’impasse sur les offres trop alléchantes. Il faut savoir qu’un piano a de la valeur. Il est donc nécessaire de s’informer sur la fourchette de prix pratiqués pour les modèles d’occasion. Mais cela ne suffit pas, il faut aussi essayer le piano avant toutes transactions, et par la même occasion, vérifier son état général. Ainsi, il ne faut voir que les annonces de votre région. Pour essayer un modèle d’occasion trouvé sur internet, il faut carrément se déplacer, s’installer, pianoter quelques notes, écouter le son, et vérifier que le piano tienne bien l’accord. C’est ensuite que les points techniques sont à vérifier : présence ou non d’un sommier digne de ce nom pour pouvoir accorder l’instrument de musique ; présence d’une complète facture de cadre métallique et non en bois qui est, soit dit en passant, obligatoire ; modernité de la mécanique (les mécaniques trop anciennes étant difficile à entretenir) ; bon état de la table d’harmonie (surtout pas fendue au risque d’engendrer d’autres fentes et d’empirer l’état du piano au fur et à mesure) ; le bon état des feutres pour une bonne qualité du son. Il faut aussi préciser que si un piano possède ou a déjà possédé des chandeliers, cela signifie qu’il s’agit d‘un modèle très vieux datant d’au moins 1900 ; seuls les pianos fabriqués à partir des années 30 restent intéressants aujourd’hui. Si on n’y connait absolument rien en piano, le mieux est de faire appel aux services d’un vendeur. Acheter un modèle neuf est alors le plus approprié dans ce cas. Le professionnel saura conseiller sur les meilleurs modèles d’autant plus qu’il assure la garantie de ce qu’il vend.

 

La location, pourquoi pas ?

La location, pourquoi pas ?

La location, pourquoi pas ?

Louer un piano est également possible si on débute dans l’apprentissage. En effet, le temps de réunir le budget nécessaire pour en acheter un et de déterminer le modèle qui convient à ses besoins, cette alternative est idéale. La location d’un piano acoustique sur une période d’un an est parfaite pour en connaître un brin sur la discipline et pouvoir en choisir un pour soi ensuite. C’est en effet au cours de cette période que l’on peut s’informer auprès de son professeur ou d’autres élèves afin de compléter l’idée personnelle que l’on a d’un piano. Il est important de préciser qu’un piano se loue à peu près 45 euros/mois avec engagement de 12 mois.

 


Conclusion

Le choix d’un piano dépend de plusieurs paramètres et nécessite que l’on en sache un minimum sur le sujet. En effet, même si on fait appel à un vendeur en connaissance de cause lors de l’achat, il est toujours mieux d’avoir soi-même une connaissance de base sur le sujet.

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire