L’instrument de musique de Leonard de Vinci

Un instrument de musique ancien et original fascine toujours autant surtout lorsqu’il s’agit d’un instrument de musique dont l’inventeur n’est autre que le fameux Léonard de Vinci. En effet, le célèbre artiste connu surtout pour ses toiles avait, dans son temps, imaginé dans ses moindres détails un instrument de musique qu’il a baptisé « Viola Organista ». Jamais joué puisque jamais construit jusqu’à aujourd’hui, la « Viola Organista » a récemment été tiré de l’oubli et concrétisé par un pianiste polonais, passionné de musique ancienne et facteur d’instruments de musique dénommé Slawomir Zubrzycki. Pour ce faire, il a suivi à la lettre les dessins de l’objet aperçu dans le Codice Atlantico qui est un recueil d’inventions techniques et scientifiques de 12 volumes conservé en Italie. A première vue, l’instrument regroupe à la fois les caractéristiques de l’orgue, de la viole de gambe et du clavecin ; lorsque l’on ouvre le couvercle, il s’agit d’un chez d’œuvre composé de 61 cordes métalliques dans une rangée ainsi que tout un ensemble de rouages et de roues.

Le fonctionnement complexe de l’instrument de musique de Léonard de Vinci

Viola Organista

Viola Organista

« Viola Organista » diffère du piano par le fait qu’il ne dispose pas de marteaux mais plutôt de quatre roues qui font objet d’archets sur les cordes. Les quatre roues sont enroulées d’un matériau traditionnel ancien pour fabriquer les archets d’instruments de musique à cordes appelé crin de cheval. Chaque corde dont l’instrument de musique est composé est rattachée à chacun des touches noires et couleur bois clair du clavier. Ainsi, quand on frappe une touche, celle-ci presse la corde qui lui est rattachée contre l’une des roues en la frottant. L’archet émet alors des sons qui rappellent à la fois ceux d’un accordéon, d’un orgue et d’un violoncelle. Une pédale est également présente sur l’objet afin que le musicien puisse faire tourner les roues à l’aide d’une manivelle. Slawomir Zubrzycki a passé plus de trois années à réaliser l’instrument de musique de Léonard de Vinci. Il a ainsi effectué environ 5000 heures de travail en dépensant plus de 7000 euros. Le résultat est au-delà de ses attentes mais le musicien se demande ce qu’en aurait pensé l’inventeur s’il avait encore été de ce monde. En effet, Da Vinci n’a donc ainsi pas encore eu le privilège d’entendre le son de sa propre invention car pour des raisons que l’on ignore, l’artiste n’a jamais concrétisé son instrument de musique. Un Japonais appelé Aiko Obuchi a déjà réalisé le même instrument de musique il y a un temps mais en une version plus petite.


Le premier concert de l’instrument de musique de Léonard de Vinci

On a pu entendre pour la première fois la fameuse « Viola Organista » lors de son premier concert dans l’Académie de Musique de Cracovie. Le show a fait salle comble avec un public majoritairement composé de musiciens mais aussi de musicologues, de mélomanes bien avertis et d’étudiants en musique. Les musiciens ont tous été émerveillé par l’instrument de musique dont le son est très beau, chaleureux et très doux. En effet, l’objet est bel est bien un instrument de musique à clavier mais on aurait l’impression qu’il s’agit d’un instrument avec archet à en entendre le son.

Le vibrato de l’instrument de musique de Léonard de Vinci

Viola Organista

Viola Organista

Outre toutes les autres caractéristiques étonnantes de l’instrument de musique inventé par Léonard de Vinci, la « Viola Organista » offre aussi la possibilité d’un vibrato. Ceci touche particulièrement les pianistes qui en sont totalement sous le charme. En effet, c’est leur rêve de pouvoir faire en sorte qu’en touchant au piano, la note ne disparaisse pas de si tôt. Sur la « Viola Organista », on peut prolonger le son presque éternellement en faisant un crescendo sur une même note.

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire