Que faire pour assurer son instrument de musique ?

L’instrument de musique est un bien précieux vu leur prix mais aussi leur utilité pour le musicien. Il s’agit d’un compagnon dont il faut prendre soin afin qu’il puisse assurer ses fonctions. En outre, que l’on soit apprenti, passionné, collectionneur, une école de musique, amateur, ou encore professionnel, on sait tous qu’un instrument de musique avec ses accessoires valent énormément d’argent. La protection de cet objet de valeur est donc essentielle. Pour ce faire, il est conseillé de souscrire une assurance instruments de musique peu importe ce que l’on possède : guitare, piano, violon, accordéon, flute, etc. De plus, même si on prévoit de louer son instrument de musique, ce qui est moins cher que de l’acheter, les magasins ou les conservatoires exigent souvent une attestation d’assurance pour éviter les mauvaises surprises. Dans tous les cas, assurer son instrument de musique est bien plus qu’important mais comment le faire ? Quelles sont les assurances dédiées à cet effet ? Quels types d’instruments de musique peuvent-ils être couverts ? Voici quelques infos utiles pour éclairer sur ce sujet :

L'assurance habitation

 

L'assurance habitation

L'assurance habitation

Une simple assurance habitation peut, dans certains cas, suffire pour couvrir son instrument de musique. Ainsi, il n’est pas forcément obligatoire de souscrire une assurance spécifique. Tout dépend en fait de l’assureur qui peut définir ou non les instruments de musique comme un équipement de loisir ou encore un objet de valeur. La catégorisation du piano, de la flûte ou encore de la guitare ainsi que d’autres types d’instruments de musique dépend de ce que stipule le contrat d’assurance mais aussi de la valeur même de l’objet. Pour ce faire, on peut demander conseil à un professionnel sur l’assurance d’objets de valeur. Dans ce cas, l’instrument de musique se retrouve dans le capital immobilier de la multirisque habitation, ce qui inclut qu’il est couvert par l’assurance habitation mais contre quoi exactement ? Et bien selon les termes types de contrat à ce sujet, ce type d’assurance couvre contre les incendies, le vol, les dégâts des eaux, le vandalisme, etc. exactement au même titre que les mobiliers ainsi que les autres objets présents dans la maison. A ce sujet justement, cela est valable uniquement tant que l’instrument de musique reste dans la maison ; une fois dehors, l’assurance habitation ne prend plus effet quels que soient les dommages éventuels subis, à savoir le bris accidentel. Cependant, cette couverture peut quelques fois nécessiter une garantie particulière instruments de musique qu’il faut souscrire au moment de la signature du contrat ou lors de la constitution d’un avenant. Ainsi, pour connaître si l’assurance habitation à laquelle on a souscrit couvre les instruments de musique et si ceux-ci sont alors considérés comme des mobiliers ou plutôt comme des objets de valeurs, il est important de bien lire les termes du contrat ou de demander conseil à son assureur. Il est aussi possible que l’assurance habitation, selon l’assureur et les termes du contrat, couvre les instruments de musique et ses accessoires pour un trajet défini et régulier à savoir entre le domicile et le conservatoire par exemple.


La garantie « effets personnels » auto

Il faut aussi savoir que si jamais l’instrument de musique a fait l’objet de vol avec effraction dans la voiture de son propriétaire, il faut vérifier le contrat s’il est couvert par une garantie « effets personnels ». Pour le savoir, il faut en premier lieu bien relire son contrat mais en plus on peut demander à l’assureur pour en être sûr car certains objets contenus dans l’habitacle ne sont pas obligatoirement couverts.

Une assurance spécifique instruments de musique

 

Une assurance spécifique instruments de musique

Une assurance spécifique instruments de musique

Pour s’entrainer uniquement à la maison, l’assurance habitation suffit à couvrir son instrument de musique. Cette assurance convient donc aux amateurs mais dès lors qu’il s’agit d’un usage professionnel de l’instrument de musique, il faudra obligatoirement souscrire une assurance spécifique. Ce contrat pourra couvrir alors l’instrument de musique en tout temps, que ce soit à la maison, en déplacements, lors de concerts, des répétitions, etc.

Les garanties proposées par une assurance spécifique

Une assurance spécifique couvre :
- Les vols suite à une agression ou une effraction
- Les vols dans les transports en commun ou les transports privés
- Les bris accidentels ainsi que les chutes
- Les incendies, les dégâts des eaux, les explosions, les tempêtes, les catastrophes naturelles, et enfin les attentats
- La perte
- Le vandalisme


La prise en charge proposée

 

La prise en charge proposée

La prise en charge proposée

Comme prise en charge proposée par une assurance spécifique d’un instrument de musique, on a :
- Les frais de location d'un éventuel instrument de remplacement qui sera lui-aussi assuré de manière automatique
- Les frais de réparations si jamais cela est envisagé
- Le remboursement de l'instrument en fonction de sa valeur à neuf
Il est aussi possible de couvrir par la même occasion les accessoires des instruments de musique à savoir l’étui, la caisse, les partitions, ou encore le support. Il faut aussi savoir que comme avec les autres types d’assurances, le musicien professionnel a le choix de prendre ou non une formule tous risques.

Comment fixe-t-on le somme du remboursement ?

Lorsqu’on souscrit une assurance spécifique, tous les instruments de musique devraient être remboursés sur la base de la valeur agréée. En effet, à la signature du contrat d’assurance, on fixe une valeur de l’instrument de musique en se basant sur sa facture d’achat ou sur estimation d’expert datant de deux ans au minimum. C’est donc en se basant sur ce montant fixé que l’instrument de musique sera réévalué le jour du sinistre. Il se peut que cette valeur initiale soit augmentée ou dépréciée selon l’état et la côte de l’objet ; l’assureur est donc en droit de fixer un seuil minimum et un seuil maximum pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Ce mode d’indemnisation est aussi connu sous le nom de remboursement à valeur neuf. Il faut noter qu’un instrument de musique doit avoir au minimum trois années à son compteur sauf pour la lutherie afin de pouvoir être assuré en valeur agréée.

Qu’en est il de la franchise ?

A ce sujet, la majorité des assureurs évitent les formules avec franchises.

Le nombre d’instruments de musique couverts

En règle générale, une assurance spécifique peut couvrir jusqu’à cinq instruments de musique différents ou du même genre avec un seul contrat. Toutefois, ils doivent être bien spécifiés dans le contrat au moment de la signature de celui-ci.

Les tarifs d’une assurance spécifique

Les tarifs proposés pour une assurance spécifique diffèrent selon la valeur de l’instrument de musique à couvrir mais aussi en fonction des garanties souscrites et de la zone géographique couverte (France, Europe, monde, etc.). Souvent, les tarifs pratiqués actuellement commencent à 50 euros l’année.

Que faire dans le cas d’un instrument de musique à plus de 25 000 euros ?

Certains instruments de musique peuvent valoir plus de 25 000 euros, ce qui est une énorme somme. Cela fait alors de celui-ci un objet de grande valeur. Pour l’assurer, il est plus judicieux de contacter directement un assureur par mail ou par téléphone en vue de l’obtention d’un devis personnalisé.

Que faire en cas de sinistre ?

Venons-en au fait : que faire concrètement en cas de sinistre ? Le premier réflexe est d’appeler son assurance au plus tôt possible bien que les délais soient pareils que ceux d’une sinistre auto. Pour des dommages quelconques, le délai est de 5 jours ouvrés ; pour un vol, le délai est de 2 jours ouvrés. Il faut préciser qu’en cas de vol, il est primordial de déposer une plainte. Aussi, comme avec les autres types d’assurances, il est impératif de toujours lire scrupuleusement les termes du contrat en se penchant beaucoup plus sur les éventuelles exclusions. Il peut exister des formules dont les garanties diffèrent de celles citées dans cet article comme des dommages qui ne sont considérés que si le transport a été fait via un transporteur professionnel et non via un particulier.

Conclusion

Peu importe le prix d’un instrument de musique, il aura toujours une valeur sentimentale pour son propriétaire ce qui est une raison valable de l’assurer pour le protéger en cas de sinistre. Le tout est de savoir choisir le type d’assurance selon ses besoins et sa situation.

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire