Rentrée: La musique et le système éducatif

Pour la rentrée 2018, l’un des plus grands enjeux sera de redonner sa place à la musique au cœur d’un système éducatif que l’on voudrait meilleur. Le ministère de l’Education Nationale tente en effet de rendre l’éducation artistique et culturelle une vraie priorité conformément d’ailleurs à l’engagement du nouveau Président de la République pour son quinquennat. Cela commence cette année avec une rentrée toute en musique dans la majorité des écoles en métropole et en Outre-mer. De son côté, la Sacem s’est également mobilisée en faveur de cette éducation artistique et culturelle avec son programme lancé depuis 2015. Il s’agit d’une action culturelle de la Fabrique à Chansons comprenant une série de rencontres entre auteurs-compositeurs dans les écoles pendant toute une année scolaire. L’objectif est simple : donner à l’enfant le goût de la création musicale dès son plus jeune âge.

 

L’importance de la musique à l’école

L’importance de la musique à l’école

L’importance de la musique à l’école

La musique contribue à l’éveil des sens d’un être humain, alors même qu’il n’est qu’un fœtus dans le ventre de sa maman. Elle sert à nourrir les capacités émotionnelles et intellectuelles des enfants pour en faire des petits êtres bourrés de créativités et ouverts d’esprit. Lorsque la musique est pratiquée collectivement comme à l’école, elle sert d’outil de cohésion sociale, de mixité et favorise le partage. Il est donc bénéfique pour un enfant, dès son plus jeune âge, d’avoir accès à la pratique d’un instrument de musique, en plus du fait qu’il s’agit d’un droit octroyé dès la naissance à chaque élève citoyen. C’est ainsi que l’insertion de la musique au cœur du système éducatif contribue à une bonne démarche de démocratisation culturelle. La musique dorénavant aura toute sa place à l’école pour allier discipline, plaisir, rigueur tout en aidant les élèves à surmonter d’éventuelles difficultés scolaires, à développer des facultés d’apprentissage comme cela a déjà été prouvé par diverses études scientifiques, mais aussi à valoriser des notions essentielles comme celles de l’effort et du progrès.

 


Les bienfaits de la musique sur l’esprit et le corps

De nombreuses études de neurobiologistes et de neuropsychologues ont démontrées que la musique impactait de manière bénéfique sur l’esprit et le corps à la fois. Ce sont des spécialistes scientifiques comme Hervé Platel, Olivier Sacks ou encore Emmanuel Bigand qui ont réalisé de telles études. Lorsque les enfants jouent d’un instrument de musique, ils reçoivent de nombreux stimuli qui font en sorte d’augmenter les liens entre leurs deux hémisphères cérébraux. Cela fait alors en sorte que les enfants développent d’autres compétences que ceux qui ne pratiquent pas un instrument de musique possèdent moins : concentration, mémorisation, attention, maitrise des émotions, synchronisation corporelle, maitrise du langage, etc. Il suffit alors que les enfants soient en contact quotidien et régulier avec la mélodie, le rythme et le tempo. Comme documents intéressants à consulter là-dessus, on retrouve :

  • France Culture – 16.06.2017 – Pourquoi la musique modifie notre cerveau ?
  • France Musique – 2.06.2017 - Cours de musique pour traiter la dyslexie - ça marche !
  • France Musique – 4.05.2017 - La neuroimagerie prouve l'effet bénéfique de l'enseignement musical sur le cerveau des enfants
  • Huffpost – 26.12.2014 - L'apprentissage de la musique chez l'enfant permettrait de réduire l'anxiété et de contrôler ses émotions
  • Colloque Musicora – Sacem Université : La musique rend-elle plus intelligent que les maths ? (2015)
  • Comme la musique est bonne – 4 histoires sur la santé par la musique

Il est également important de savoir qu’il existe une thérapie pour soulager la douleur à l’aide de la musique : la musicothérapie. Elle est de plus en plus recourue et permet aussi d’activer les capacités motrices, relationnelles et mémorielles de personnes autistes, dyslexiques ou qui souffrent de troubles mnésiques. On peut consulter la Colloque  « Musique, science et santé, accord majeur » pour en être un peu plus informé.

 

La musique pour former un bon citoyen

La musique pour former un bon citoyen

La musique pour former un bon citoyen

Lorsque la musique est pratiquée au sein d‘un groupe comme c’est le cas dans les écoles à partie de maintenant ou encore au sein d’une chorale ou d’un orchestre, cela suscite un sentiment d’appartenance, ce qui créer plus de cohésion sociale au sein du groupe, ce que l’enfant continuera à appliquer dans n’importe quel autre groupe où il se trouvera (en famille, en société, etc.). Les groupes de musique comme l’orchestre, la composition collective, ou encore le chœur font en sorte que chaque individualité compte en vue de l’atteinte d’un objectif collectif : obtenir un résultat le plus mélodieux possible. Ce genre d’expérience permet de mieux se connaître, ce qui est rare dans la société actuelle, de s’écouter, mais aussi à savoir écouter les autres. Le sens du respect et de la solidarité ainsi que du partage est également très développé au sein de ce genre de groupe de musique. Pour en savoir un peu plus à ce sujet, consulter :

  • Témoignages d’enfants – Orchestre à l’école
  • Colloque « une école = un orchestre »

 

Musique et éducation en Europe

Plusieurs pays l’ont bien compris avant la France en Europe que la musique est essentielle pour le développement de bons citoyens et cela devrait commencer dès leur plus jeune âge, notamment à l’école. Dans le cas de la Grande-Bretagne par exemple, un programme d’éducation à vocation musicale a été établi depuis l'année 2012 pour permettre à chaque enfant scolarisé de jouer d’un instrument de musique au cours de tout son cursus scolaire. Pour ce faire, chaque école a été dotée d’un orchestre et d’une chorale. En Suisse, c’est en 2015 que le droit à la formation musicale a été inscrit dans la Constitution et cela s’est concrétisé par un renforcement de l’apprentissage de la musique depuis l’école élémentaire. En Suède, 1/3 des jeunes jouent d’un instrument de musique en conservatoire et tous les enfants sans exception pratique la découverte musicale à l’école. Pour en savoir plus, on peut voir ou revoir les reportages qui suivent :

  • Estonie – Un instrument pour chaque enfant
  • Islande – La musique compte dès l’école primaire
  • Suisse – L’éducation musicale inscrite dans la constitution

Pour le cas de la France, moins de 5% des jeunes sont inscrits en conservatoires et si la musique est l’une des pratiques culturelles préférées des Français (60% d’entre eux), seulement 11% en jouent régulièrement (Source : Ifop pour l’association Tous Pour La Musique, février 2017).  Cela nous laisse penser qu’avec une généralisation de la pratique musicale collective à l’école dès cette rentrée 2018, la France peut devenir un pays de musiciens d’ici quelques années.

 


Conclusion

L’enjeu de l’insertion de la musique au sein de l’éducation nationale est de taille dans la mesure où pratiquer un instrument de musique ne comporte que des avantages pour les jeunes enfants. Il ne faut pas oublier que ces derniers représentent l’avenir du pays qui, espérons-le, sera donc bien meilleur grâce à la musique.

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire